Par Anna Péan

 

 

« Le football ça se joue à 11 contre 11 et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne » dit le dicton français repris par Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux. Les duels entre la France et l’Allemagne ont marqué l’histoire du football. Le film se construit autour de Gernot Rohr, un footballeur allemand devenu entraineur en France et qui reste passionné par le jeu des deux pays. Différentes personnalités interviennent autour de lui, du plus grand fan des bleus aux grands footballeurs, en passant par les entraineurs de Didier Deschamps à Joachim Löw.

Le documentaire débute par la nuit de Séville, la fameuse demi-finale de la coupe du monde de 1982, qui a offert aux fans de football un match plein de rebondissements et de péripéties mais qui a aussi laissé un sentiment d’injustice à cause d’une violente faute du gardien allemand qui n’a pas été sanctionné. Pour Daniel Cohn-Bendit ce jeu a été « la preuve que Dieu n’existait pas. Si il avait existé, Dieu est juste, il doit être juste, la France aurait gagné. »

 

Lilian Thuram et Bixente Lizarazu reviennent eux aussi sur leurs souvenirs des différents matchs qu’ils ont pu vivre avec le maillot bleu. Ils évoquent leur victoire de 1998 qui a marqué toute une génération et se souviennent des réflexions sur la mixité qui ont suivi et servi les discours politiques. Une médiatisation du sport toujours présente et qui a fait éclater différents scandales autour des joueurs actuels de l’équipe de France. Mais comme l’explique Pascal Boniface dans une interview au Parisien : « Il est nécessaire que les sportifs qui font rêver les jeunes, qui représentent parfois la France, n’aient pas un comportement contraire à la morale. En revanche, on ne peut pas leur demander plus que ce qu’on demande aux autres. C’est là qu’il y a parfois un emballement. »

 

Le dernier duel entre la France et l’Allemagne du vendredi 13 novembre 2015 a été endeuillé par les attentats perpétrés dans la capitale. L’Euro 2016 va d’ailleurs être pour quelques supporters des Bleus le premier retour au stade de France après les tristes évènements comme l’évoque un fan brandissant une pancarte devant les Champs-Elysées sur laquelle est écrit « De retour et même pas peur » car quoi qu’il arrive, explique ce supporter, « je reste fidèle à l’équipe de France ».

« Petites histoires du foot franco-allemand : les meilleurs adversaires du monde »
Rediffusion sur Arte lundi 13 juin à 9h45
Sur Arte + 7 du 7 au 14 juin

Par Redaktion ParisBerlin le 9 juin 2016